Warhammer : Age of Sigmar – découverte.

AoS

J’ai toujours aimé les figurines, et j’ai souvent eu l’envie de les jouer, mais sans jamais en avoir vraiment l’occasion. J’ai enfin franchi le pas. ^^

Warhammer : Age of Sigmar est le remplaçant de Warhammer Battle, jeu de figurines stratégique antédiluvien et devenu relativement élitiste (si si!). Loin de moi l’idée de faire une quelconque analyse du jeu ou un énième comparo entre AoS et son papy Battle, tout cela a été fait maintes fois et est visible facilement sur la toile. Raison pour laquelle je vais juste parler de mon ressenti et de mes impressions, tout novice que je suis (mais avec quand même quelques références sur le sujet, tout du moins théoriques).

Malgré la superbe gamme de figurines, je n’ai jamais été intéressé par Battle pour diverses raisons :

  • Le bouquin de règles était énorme !
  • Tellement de règles qu’il fallait jouer avec le bouquin à portée de main et souvent le feuilleter pour des vérifications.
  • Les figurines étaient déplacées en formation, par blocs, et devaient rester collées les unes aux autres. Un effet de masse assez rédhibitoire pour moi et qui il me semble engendrait des complications dans les règles.
  • Jeu vieux, une majorité de joueurs étant vétérans les armées étaient souvent conséquentes en terme de taille.
  • Qui dit grande armée dit beaucoup de figurines à acheter, mais aussi à peindre (même si on les peint qu’une fois, ça reste du boulot).

L’annonce de la fin de Battle et l’arrivée d’un Age Of Sigmar qui prend à contre-pied tous les défauts que je trouvais à l’ancienne mouture du jeu, nous offrant un jeu aux mécaniques totalement différentes de son prédécesseur, ne pouvaient que m’amener à pousser la porte de mon hobby-shop local pour demander une partie-test sous forme d’initiation.

Ce que j’ai fais.

C’est dans une boutique vide et calme que j’ai donc eu droit à une leçon de AoS. Pour éviter que ça tourne à la leçon d’école, j’avais déjà lu les règles (disponibles gratuitement) la veille, ce qui allait permettre de ne pas perdre de temps sur les vraies grosses bases, et de se concentrer sur le jeu in-situ. Le vendeur me donne le choix entre les hauts-elfes (grands, blonds, hautains… bref, des elfes) ou les skavens (hommes-rats fourbes et retors), ça n’a pas été dur de trancher, je ne touche pas aux elfes moi, môssieur !

Peu de figurines sur la table, beaucoup de bla-bla, aussi bien pour discuter que pour répondre à mes questions, et en 3 (peut-être 4) rounds, c’était plié. Plus d’elfes sur la table et seulement 3 skavens en moins (2 morts et 1 fuyard).

Pour résumer la partie, le chef elfe (un mage) s’est plaqué dès le début, alors que ses lanciers se ruaient sur mes rats, j’ai fais pareil. Mes rats ont eu l’honneur de charger les lanciers (faisant peu de dégâts) qui, mis à portée de mon chef (un technomage), se sont mangés deux gros coups d’Accumulateur à Maleforce, éliminant les 3/4 de leurs effectifs. Suite à quoi le mago elfe a tenté de griller les rats, mais entre les jets de sorts désastreux et la dissipation de ce qu’il arrivait à lancer, il s’est vite retrouvé cerné. Les moulinets qu’il faisait frénétiquement avec son bâton ne lui ont pas permis de réellement se défendre, et déjà qu’un elfe c’est mou quand on tape dessus, alors un mage elfe… Je vous raconte même pas !

Pour un premier bilan, je dirais que le technomage skaven est un peu fumé vu qu’il caste des sorts (si on aime prendre des risques, sa capacité de surcharge peut se révéler redoutable), tire (pas fort mais tire quand même) ET tape au corps à corps. C’est pas solide mais c’est polyvalent. Et à ce que j’ai pu voir dans les bouquins de règles après la partie, y’a pas mal de figurines avec des caractéristiques et talents qui pourraient se révéler sympas. Somme toute, je sais qu’il s’agissait là d’une partie d’initiation, que mon professeur du moment avait plutôt intérêt à me laisser gagner s’il veut que je lui achète des figurines et que la partie n’était pas vraiment représentative d’une « vraie » partie. Mais j’ai quand même pu toucher du doigt le domaine et en venir à mes propres conclusions :

  • Seulement 4 pages de règles, simples et claires, c’est parfait pour découvrir un jeu.
  • Pas forcement besoin d’acheter de nouvelles figurines si on en a déjà, on est libre sur le choix des socles (ronds ou carrés), même si les carrés disparaîtront au final.
  • Règles et profils des figurines disponibles GRATUITEMENT sur le site de Games-Workshop. Pour une fois qu’on a pas à vendre un rein…
  • Mise en place du jeu simple, juste quelques distances à respecter.
  • Déroulement du jeu fluide une fois qu’on a intégré l’ordre des séquences de jeu (phase des héros > mouvement > tir…)
  • Désignation aléatoire (via jet de dès) de qui joue le premier lors du round. Ça la fout mal pour les gros stratèges qui préparent leurs coups 2/3 tours à l’avance, mais ça amène une part de hasard très à mon goût.
  • Des héros qui cast, tirent et tapent en mêlée le même tour, c’est jouissif. x)
  • Beaucoup de possibilité dans la création des armées
  • Le jeu est « jeune », pas besoin d’avoir une armée colossale pour commencer à jouer.
  • Les prix des livres qui son enfin abordables !

Subsistent tout de même quelques points qui me laissent un peu sur la réserve :

  • Les règles qui évoluent encore petit à petit, par petite touche (mais ça c’est inhérent aux jeux GW il me semble).
  • Le foutoir des dernières parutions de livres, on ne sait pas lesquels sont nécessaires, lesquels restent sur du fluff, lesquels reprennent les règles… Ça requiert de se renseigner suffisamment avant d’acheter quoi que ce soit.
  • Disparition de certaines armées qui ne collent plus au fluff.
  • Brouillard total quand à l’avenir d’autres armées (on sait que Khorne sera là avec son copain Sigmar, mais les nains seront-ils une vraie faction ou resteront-ils des mercenaires anecdotiques ? Et les hommes-bêtes ? Tzeentch a-t-il un avenir ? Slanesh sombrera-t-il dans l’oubli ?).
  • Les Stormcasters qui visuellement parlant sont des copier-collés des Ultramarines de Warhammer 40000…

Bon, j’en viens un peu à chipoter, mais j’ai vraiment apprécié cette découverte qui me met l’eau à la bouche à l’idée de disputer des vraies parties.

Je crois que les figurines vont se multiplier sur ce blog. 😉

Remarques et commentaires bienvenus. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s